La boutique du mois – Land of Hope

La boutique du mois – Land of Hope

Organisation à but non lucratif, Land of Hope s’occupe d’enfants au Nigeria et diffuse un message plein d’espoir. Découvrez comment l’ONG collecte des fonds et sensibilise son public avec Spreadshop.

Salut Anja ! Merci d’avoir accepté de nous répondre. Maintenant, nous aimerions tout savoir sur ton voyage à travers ton Spreadshop Land of Hope et ton organisation. Peux-tu nous dire quelques mots sur Land of Hope et sur ton travail avec les enfants ?

Nous sauvons des enfants accusés à tort de sorcellerie, d’exclusion, de torture et de condamnation à mort. En apportant soins, protection et éducation aux enfants et en éduquant les communautés locales, nous posons les fondements d’un avenir où les enfants peuvent grandir et devenir des êtres indépendants, actifs et sociaux pouvant contribuer au développement de leur communauté.

Nous faisons bien plus qu’apporter notre aide aux enfants du Nigeria. Nous cherchons également à renforcer la position des petites communautés face à un gouvernement négligent et d’éduquer certaines des communautés les plus pauvres du monde.

View this post on Instagram

I just talked to @davidumem on phone and I just cut the call to share this news with you ? Because David just spoke with Victory on phone!! I mean, SPOKE with him !! ?❤️ Victory has started talking ??❤️ not totally clear but he can pronounce small words. This was the conversation ? David: “Hello Victory. How are you ?” Victory: “I am fine” David: “After hospital would you like to come with me to Land of Hope ?” Victory: “Yes I will” David: “Do you know your name is Victory ?” Victory: “Yes I know” David was so excited to tell me!! And I was like whaaaaaat ???? This is such an amazing development. Thank you to all the doctors, Land of Hope nurse Itoro Gregory and male carer, Aniete. You guys are heroes !! ❤️❤️❤️ The Land of Hope flag is up showing Victory the way home? #landofhope #childsrights #humanity #flag #love #hope #care #compassion #childrennotwitches #justice #unitedagainstsuperstition #victory #survival #wherethereislovethereislife #nigeria #africa

A post shared by Anja Ringgren Lovén (@landofhope) on

Quelle mission honorable ! Quel est le message derrière l’ONG « Land of Hope » ?

Land of Hope est une histoire sur la passion et la volonté de se battre pour les enfants. C’est l’histoire de la conviction inébranlable qu’avec de la patience et de la confiance, chacun peut avoir un impact positif sur sa communauté. C’est aussi l’histoire d’un combat acharné contre les superstitions et leurs conséquences, parfois affreuses. Et bien sûr, c’est avant tout une histoire d’espoir.

Nos efforts se concentrent sur l’éducation et la sensibilisation aux droits de l’enfant. Nous voulons démontrer l’inexistence des sorcières et des démons, afin que nous puissions un jour atteindre notre objectif ultime : un monde où plus aucun enfant ne souffre à cause de la superstition des adultes.

Les superstitions et les croyances sont liées à la culture. Comment as-tu vécu l’entrée dans une culture différente et la découverte d’autres systèmes de croyances ?

Avant de me rendre au Nigeria, j’avais travaillé comme humanitaire au Malawi et en Tanzanie. J’ai donc acquis de l’expérience dans le domaine de l’interculturalité. La superstition étant un problème croissant au Nigeria. J’ai appris à ma grande surprise que chaque année, des milliers d’enfants sont pris pour des sorciers.

Considérer certains enfants comme des sorciers est un phénomène récent dans la région du delta du Niger. Ce phénomène a soudainement explosé dans les années 1990. Avant cela, les femmes âgées étaient les principales cibles des accusations de sorcellerie.

En 2008, on estimait que 15 000 enfants avaient été marqués dans les États d’Akwa Ibom et de Cross Rivers, dans le sud-est du pays. Selon les recherches menées à cette époque, les cas documentés comprenaient des enfants et des bébés à qui on avaient enfoncés des clous dans la tête, forcés à boire du ciment, incendiés, marqués à l’acide, empoisonnés et même enterrés vivants.

Un rapport de l’UNICEF de 2010 note que les enfants vulnérables souffrant de handicaps physiques ou de maladies telles que l’épilepsie sont visés. D’autres sont condamnés parce qu’ils sont timides, lents ou indisciplinés.

Après avoir travaillé 8 ans au Nigeria, j’ai beaucoup appris sur la culture locale. J’ai passé d’innombrables heures dans les communautés pour essayer de comprendre la superstition. Mon équipe et moi consacrons une grande partie de notre temps à développer des projets de défense des droits. Il est de notre responsabilité de rencontrer les villageois et de créer une plateforme de communication. David, mon mari nigérian a été très actif dans la mise en œuvre de nos stratégies de plaidoyer dans les communautés locales depuis plus de 10 ans maintenant. Je participe à ce travail de sensibilisation depuis huit ans et cela a eu un impact considérable dans certaines zones. Avant la création de notre ONG, certaines de ces zones étaient très hostiles et connues pour la mort d’enfants à cause de leurs superstitions. Mais grâce à notre présence et à notre travail de sensibilisation, ces zones sont maintenant plus tolérantes.

Comment collectes-tu des fonds pour Land of Hope ? Est-ce que ton Spreadshop t’aide ?

Nous collectons des fonds par le biais de conférences que je dirige, de collectes de fonds, de dons mensuels de particuliers et d’entreprises, de frais d’adhésion, de parrainages d’entreprise, de la vente de produits (Spreadshop) et de ventes aux enchères d’articles parrainés. Ces fonds nous donnent une base financière solide et renforcent notre travail. Cela nous aide à couper les racines sur lesquelles la superstition prospère.

Lorsque les gens achètent nos produits dans notre Spreadshop, non seulement ils nous soutiennent financièrement, mais en même temps, ils font connaître notre travail en mettant en avant notre nom et notre logo. Ils font partie de Land of Hope et s’unissent contre les superstitions, ce qui est essentiel pour notre communauté internationale. Spreadshop a rendu cela possible parce que nous n’avons pas les moyens de gérer nous-mêmes les produits à ce niveau.

Nous sommes très impressionnés et contents de pouvoir t’aider. Pourquoi as-tu choisi Spreadshop ?

Nous avons choisi Spreadshop parce que nous recherchions une plateforme en ligne avec une variété de designs uniques et de haute qualité qui pourrait être vendue dans le monde entier, pour atteindre tous nos followers. Mais également, parce que Spreadshop accorde de l’importance à une production équitable, à la transparence et à des conditions de travail respectueuses. Nous sommes donc fiers de faire équipe avec Spreadshop car il défend également nos valeurs.

Ça fait plaisir à entendre ! Comment fais-tu connaître ton organisation ? Par le biais des réseaux sociaux ou tu as d’autres canaux de communication ?

Nous utilisons principalement les réseaux sociaux pour faire connaître nos travaux. Ils nous permettent de toucher des milliers de personnes à tout moment. Sur ma page Facebook, j’ai plus de 444 000 followers et sur la page de l’organisation, on en compte environ 107 000. Sur Instagram, nous avons également plus de 170 000 followers. Nous utilisons les réseaux sociaux dans toutes nos activités pour sensibiliser les gens, faire des appels de dons, devenir membre, nous soutenir et partager des informations sur notre travail au Nigeria.

Notre travail a également fait l’objet de plusieurs documentaires danois, dont Anja & the Witch Children, qui a été diffusé à l’échelle internationale en anglais et en danois sur National Geographic.

Tu reçois des commentaires de tes followers ? Que pensent les gens de ta mission ?

Au fil des ans, nous avons établi une présence en ligne stable. Par conséquent, nous avons également un public très engagé et fidèle. Il partage nos valeurs fondamentales, croit en notre travail et s’engage à défendre notre mission et vision.

View this post on Instagram

I want to Thank all of you who support Land of Hope by buying our clothing. I have received so many pictures from you from all over the world. And I can only share 10 pictures here on Instagram. Please visit my page on facebook to see more pictures. You all look so amazing in your Land of Hope t-shirts and sweatshirts designed with our new logo and symbols. The clothing line have become very popular because, not only is our new design very beautiful and unique, when you buy Land of Hope clothing, you are supporting our children in Nigeria. I’m so proud of our Land of Hope World family ? Do you want to join us ? Link in my bio to where you can buy your Land of Hope gear ????Spot me among the pics to see my favorite color. #landofhope #clothing #support #unitedagainstsuperstition #hope #tshirt #sweatshirt #unity #worldfamily #childrensrights #africa #nigeria #compassion #love

A post shared by Anja Ringgren Lovén (@landofhope) on

On dirait qu’il se passe beaucoup de choses. Par curiosité, as-tu d’autres projets à venir ?

Chaque mois, nous menons de nombreux projets de plaidoyer dans le cadre desquels nous formons les villageois locaux à renforcer la position des petites communautés par rapport au gouvernement, qui est en fin de compte responsable de l’éducation de la population. Nous aurons l’esprit tranquille que lorsque les habitants de villages très isolés, sans diplôme, sans liens avec les familles aisées et sans influence financière, ont accès à l’éducation, aux soins et à la protection sociale.

La pneumonie étant la première cause de décès chez les enfants de 0 à 5 ans, nous avons acheté 15 000 vaccins. Nous allons donc les distribuer gratuitement à des milliers de nigérians. Ainsi, nous voulons éradiquer la pneumonie connue comme le tueur silencieux en Afrique.

Quels conseils donnerais-tu à une personne qui souhaite utiliser Spreadshop pour une bonne cause ?

Avec Spreadshop, tu peux facilement créer quelque chose de beau et d’unique. Tes fans aimeront et seront fiers de porter vos produits. Alors vas-y, fonce !

Merci Anja !

Retrouvez Land of Hope sur Facebook, Instagram et bien sûr, dans la boutique !